Pourquoi une étude urbaine ?

Garantir le bien vivre ensemble

Ce projet de requalification du centre-bourg se veut transversal et participatif, véritablement tourné vers l’humain. Penser la Ville de demain est essentiel si l’on souhaite préserver et améliorer notre qualité de vie. L’enjeu est de garantir notre bien vivre ensemble en travaillant ce nouveau cœur de ville. Une façon pour Plaisir de maintenir sa vitalité et son dynamisme. Nous devons imaginer ensemble et dès maintenant, les vingt prochaines années en continuant à œuvrer dans la proximité, l’écoute et le dialogue pour mieux vivre notre ville.

Une vie harmonieuse en commun

Requalifier le centre-bourg, c’est aussi ressentir l’appartenance à une ville fédératrice, plus ouverte où tous les quartiers communiquent les uns avec les autres. Développer des voies vertes indispensables aux circulations douces (piétons et cycles) est une des solutions que nous pouvons apporter. Vos déplacements en seront ainsi facilités, ce qui permettrait de créer de véritables traits d’union intra et inter-quartiers.

Maintenir un équilibre rural-urbain

Au milieu des années 2000, Plaisir a vu sa population diminuer. Aujourd’hui, nous remontons tout juste la pente, mais, si nous voulons garder population et jeunesse, il faut maîtriser le développement urbain par le foncier, anticiper l’avenir pour savoir où nous allons et ne pas subir divers projets immobiliers. Nous engageons donc une requalification urbaine progressive, complète et globale du centre-bourg pour dessiner une ville certes, plus attractive avec une densification des commerces de proximité mais aussi plus écologique. Notre ambition est de bâtir sans consommer de nouveaux espaces naturels pour contribuer à notre bien vivre à Plaisir, tout en valorisant le potentiel des trames vertes et bleues que sont le Ru et l’Aqueduc, et en préservant le patrimoine historique existant.

Une réflexion sur “Pourquoi une étude urbaine ?

  1. Il manque à Plaisir un vrai centre ville avec une place piétonne où l’on trouverait bar, restaurant petits commerces comme la boulangerie, le charcutier comme sur les places des villages de province. Un endroit où on aurait envie de se promener, de boire un verre et d’acheter sa baguette et son fromage avant de rentrer à la maison. Ça pourrait sans doute être réalisé dans le centre historique en profitant du parvis de l’église, des jardins de la mairie, du parc du château, en déplaçant la poste pour avoir un parvis également vers la halle du marché qui permettrait aussi d’avoir des étals a l’extérieur les jours de marché en trouvant des moyens pour attirer les vendeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *